Défendons le Tarmac !

Le forum des pétitions

Image
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
On Stage
Fondateur
Messages : 237
Enregistré le : 26 mars 2018, 09:24
Localisation : Paris
Emploi : Tech son
x 2
Âge : 51
Contact :

Défendons le Tarmac !

#1

Message par On Stage » 09 avr. 2018, 19:48

Image Le ministère de la Culture a publié le 31 janvier un communiqué de presse annonçant la fin du projet actuel du Tarmac.
Ce qui n’était qu’une rumeur au moment de la rédaction de cette lettre est devenu une réalité.
Cinquante artistes et intellectuels du monde de la culture ont décidé de se mobiliser pour défendre cette maison des artistes.
Rejoignez-nous en signant cet appel !
Le théâtre de la francophonie sur l’échafaud ?

Monsieur le Président de la République,
Le bruit court.
La rumeur enfle.
La colère gronde, nous ne pouvons nous taire. Le Tarmac, l’unique scène dédiée à la francophonie, serait en sursis !
Votre intérêt affirmé pour la francophonie nous a enthousiasmés et a fait naître un espoir nouveau parmi le monde de la culture.
Mais derrière les déclarations d’amour à la langue française, une politique brutale serait-elle en train de se mettre en place ? La machine administrative aurait-elle mandat pour livrer bataille contre la culture et ses artistes francophones ?
On entend que le Tarmac disparaîtrait brutalement. Une décapitation en silence organisée par le ministère de la Culture. Nous ne pouvons le croire.

Alors que nous espérons une nouvelle impulsion, nous pourrions être victimes d’une politique de l’ancien monde, à bout de souffle, qui cloue les créateurs francophones au pilori, qui bafoue les publics, qui ignore superbement le travail quotidien mené avec le monde éducatif et associatif.

Vous le savez, Monsieur le Président, le Tarmac est un lieu très identifié, la maison reconnue et familière des artistes francophones. C’est l’un des plus grands réseaux sur la scène internationale, qui entretient des échanges constants avec des écrivains, intellectuels, interprètes, chorégraphes, metteurs en scène des quatre coins du monde, de Brazzaville au Caire, de Ouagadougou à Beyrouth, en passant par Montréal ou Marrakech. Faire disparaître le théâtre du Tarmac, c’est choisir de détruire Notre maison.

C’est aussi choisir de détruire un théâtre populaire, ancré sur un territoire vaste et métissé. Les innombrables établissements scolaires, universités, médiathèques, associations auprès desquels nous intervenons chaque jour construisent avec nous l’identité culturelle des nouvelles générations. C’est maintenant qu’il faut conforter le Tarmac dans sa mission. Vous ne pouvez, Monsieur le Président, en faire table rase au moment même où tout milite à porter haut les valeurs humanistes de la France. La mission de ce théâtre mérite d’être défendue avec d'autant plus de vigueur aujourd'hui que les idéologies extrémistes et xénophobes se font légion.

Monsieur le Président, quelle serait une refondation de la francophonie qui commencerait par couper les vivres à ses artistes ?
Comment pourrait-on vouloir impulser un nouvel élan en détruisant un symbole ?

Défendre aujourd’hui le Tarmac, c’est aussi regarder dans les yeux les défis contemporains de l’Europe dans le contexte des nouvelles migrations, c’est porter un regard lucide et généreux sur une histoire partagée.

Alors, nous refusons l’improbable. Nous sommes nombreux à nous opposer résolument à la disparition du Tarmac, fer de lance des cultures francophones en France.

Monsieur le Président, nous vous demandons instamment de porter une politique ambitieuse pour la francophonie, ses acteurs et ses publics.

Aujourd’hui, au cœur de cette action, il s’agit, avec fierté de soutenir le Tarmac.


https://www.change.org/p/d%C3%A9fendons ... responsive
0 x


Image

Avatar du membre

Auteur du sujet
On Stage
Fondateur
Messages : 237
Enregistré le : 26 mars 2018, 09:24
Localisation : Paris
Emploi : Tech son
x 2
Âge : 51
Contact :

Re: Défendons le Tarmac !

#2

Message par On Stage » 02 juil. 2018, 22:54



Le Tarmac en résistance #10

Le ministère de la Culture tente de maquiller sa décision d'un cadre légal

Cher(e)s ami(e)s,

Nous venons de vivre en deux jours plus de rebondissements qu'en cinq mois de lutte. Pour le meilleur... Et pour le pire !

Une newsletter particulièrement longue aujourd'hui... Mais édifiante !

> Conférence de presse des élus du 20ème arrondissement

Les élus du 20ème arrondissement de Paris ont organisé une conférence de presse ce mercredi 27 juin au Tarmac. Ils ont évoqué "la situation du Tarmac, l'incompétence du gouvernement dans la gestion de ce dossier et l'importance d'un lieu dédié à la création francophone à Paris".

"La décision de fermer le Tarmac a été prise de manière totalement inconsidérée. [...] Nous sommes là pour exiger une réponse claire. Le silence du ministère met le personnel du Tarmac dans une situation d'instabilité inacceptable" a précisé Pierre Laurent, sénateur de Paris.
George Pau-Langevin, députée de Paris et ancienne ministre, a quant à elle déploré le manque de considération de nos dirigeants : "On peut voir ici une programmation qu'on ne voit pas ailleurs. On a le sentiment que ces cultures-là n'intéressent pas le ministère".
De son côté, Raphaëlle Primet, conseillère de Paris, est revenue sur la "méthode incroyable" employée par la ministre : "on a l'impression que les choses n'ont pas été préparées".
Enfin, Nathalie Maquoi, conseillère de Paris, a évoqué le travail de terrain du Tarmac avec les établissements scolaires et sociaux du territoire : "ils se sentent bien et chez eux au Tarmac", avant de conclure fermement : "Il est nécessaire que le ministère confirme la saison 18-19 au Tarmac, et ce, très vite."

> Le courrier de confirmation de la saison 18-19

Quelques heures après cette conférence de presse, nous avons reçu le courrier officialisant le maintien de notre saison 18-19. Nous pouvons maintenir avec un grand soulagement notre programmation au complet. Une première victoire qui ne signe en rien l'arrêt du combat. Trop de questions restent en suspens : que deviendra le Tarmac et son personnel ensuite, qui assurera la visibilité des artistes francophones en France, qui se chargera du travail de fond, relationnel, culturel, politique et administratif, nécessaire à leur programmation en France ?...

> Un curieux appel à projet ouvert... Très (Théâtre) ouvert...

Au moment-même où ce courrier nous parvient, nous apprenons fortuitement que le ministère lance, de façon confidentielle, un appel à projet express pour l'occupation du 159 avenue Gambetta à compter du 1er janvier 2020 (soit après les travaux qui débuteront au théâtre à la fin de notre saison 18-19), sans y mentionner l'occupant actuel : le Tarmac.

Dans une première version, il y est clairement mentionné que : "Au cours du dernier trimestre 2017, le ministère de la culture a été sollicité par l’association Théâtre Ouvert qui a fait part de son intérêt pour le lieu et lui a présenté un projet artistique défendant les écritures contemporaines et la parole des artistes de toutes les francophonies. Ce projet rencontre les objectifs poursuivis par le ministère sur le site du théâtre situé au 159 de l’avenue Gambetta". Ainsi donc, le lauréat est tout trouvé et a eu, en prime, plus de six mois pour peaufiner son offre.

Notons que le 159 avenue Gambetta se situerait dans le 19ème, selon le ministère... Quel bel intérêt porté au territoire et à ses enjeux...

> Une médaille au goût amer

Pendant ce temps, Valérie Baran, directrice du Tarmac, s'est vue décorée à l'Assemblée Nationale, de l'Ordre de la Pléiade de l'Assemblée Parlementaire de la Francophonie. Une récompense qui aura été l'occasion de profiter d'une belle tribune. Ainsi, Valérie Baran a pu rappeler la place décisive du Tarmac dans l'histoire de nombreux artistes internationalement reconnus tels que Fiston Mwanza Mujila, Serge Aimé Coulibaly ou Dieudonné Niangouna : "A travers eux me reviennent tous les autres, les 1100 artistes accueillis au Tarmac, au coeur du 20ème arrondissement, formidable outil qui m'a permis d'oeuvrer à la promotion de la francophonie".

"Cette décoration salue surtout le formidable travail réalisé depuis plus de treize ans par l'équipe remarquable du Tarmac" a-t-elle tenu à ajouter, avant de conclure par quelques mots empruntés à Achille Mbembé : "Nous militons pour une langue monde. Une langue dont l'humanité toute entière pourrait se servir dans le but de partager des paroles neuves et engagées. Depuis des années, c'est ce que le Tarmac s'efforce d'accomplir : mettre, patiemment, nos mondes en relation. Alors, Monsieur le Président Macron, dites-nous : où irons-nous chercher la force de refaire ce qui est en train d'être défait ?"

https://mailchi.mp/8926e32c7405/tarmace ... c324d15a7b
0 x


Image

Répondre