K.O du spectacle vivant : "Même les plus anciens ne peuvent pas raconter un truc pareil"

L'actulité du moment
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
On Stage
Fondateur
Messages : 259
Enregistré le : 26 mars 2018, 09:24
Localisation : Paris
Emploi : Tech son
x 2
Âge : 51
Contact :

K.O du spectacle vivant : "Même les plus anciens ne peuvent pas raconter un truc pareil"

#1

Message par On Stage » 21 mars 2020, 09:10

Face au coronavirus Covid-19, le secteur de la musique live a mis un genou à terre. Les annulations de festivals, de concerts, les reports en cascade sont en train de mettre des structures entières en danger et sans possibilité de se projeter dans l’après. Si la crise sanitaire empire et que l’été est condamné à se dérouler sans festivals ou presque, le K.O. sera d’une violence terrible. Personne ne peut aujourd’hui dire avec certitude ce qui adviendra, mais les raisons d’être inquiets sont nombreuses.

« Inédit », « hors-normes », « incomparable »… Aucun terme ne semble assez fort. Jamais un tel raz-de-marée ne s’était abattu sur l’industrie du spectacle et de la musique live, qui s’apprête à vivre des jours, des semaines et des mois extrêmement difficiles. Si la situation sanitaire due au Covid-19 continue d’empirer, des structures, des entreprises, des festivals en nombre pourraient bien mettre la clé sous la porte, tout simplement. On n’aime pas être alarmistes, mais là, pas le choix.

Pour illustrer l’état d’esprit qui règne au sein des différentes branches du milieu, l’exemple du festival Panoramas est révélateur. Initialement prévu du 10 au 12 avril prochain à Morlaix, en Bretagne, il est depuis sa création un éclaireur qui ouvre la saison, mais qui, cette année, est frappé de plein fouet par les interdictions des rassemblements décidées par le gouvernement jusqu’au 15 avril face aux risques sanitaires. « C’est sidérant, assène Joran Le Corre, directeur artistique de Wart, la société qui gère le festival. Personne, même pas les anciens, ne peuvent te raconter un truc pareil. » Alors certes, il y a bien eu les attentats du 13 novembre 2015 qui ont poussé le public à moins sortir, la crise des gilets jaunes qui a eu des répercussions sur la fréquentation des événements. Mais rien d’une telle ampleur.

Image


http://sourdoreille.net/k-o-du-spectacl ... 3A62MhJhRs
0 x


Image

Répondre